Menu Fermer

Que faire pour réussir votre première année de fac ?

Le constat est que près de 50 % des étudiants échouent en première année de fac. Pour les étudiants soucieux de leur réussite, voici quelques bonnes méthodes à adopter afin de mieux aborder vos études universitaires.

Eviter le syndrome cafet

À la fac, vous allez assister à des cours magistraux dans de grands amphithéâtres et des travaux dirigés par groupe. Ce qui est souvent difficile est de suivre les cours magistraux. Ceux-ci ne sont pas toujours soumis à des contrôles. Ainsi, certains étudiants sont tentés de ne pas y assister. En effet, ces cours peuvent être téléchargés en ligne ou disponibles sur polycopiés. D’après les spécialistes, les échecs en première année sont causés surtout par le syndrome cafet. Les étudiants peuvent se permettre de s’absenter durant les cours. Il n’est pas alors étonnant que beaucoup connaissent des échecs.

Bien maitriser l’expression, l’orthographe et l’anglais

Orthographe, grammaire, syntaxe… À l’université, les étudiants doivent avoir un bon bagage en langue française et même en langue anglaise pour pouvoir s’en sortir. Il est nécessaire de posséder un minimum d’acquis sur le plan du raisonnement et de l’expression. Il est question de savoir rédiger un résumé, de faire une synthèse ou une dissertation. En outre, l’étudiant doit savoir organiser ses idées et utiliser des concepts abstraits. Une faible maitrise de la langue produit une expression et une construction de la pensée légères et incohérentes.

Travailler pour être au niveau

Bien que vous ayez le bac, cela ne garantit pas que vous alliez réussir votre première année universitaire. Si vous voulez avoir de bon résultat, vous devez travailler très dur. Il faut dire qu’en première année la barre à franchir est plus ou moins élevée. Au cours de votre cursus, vous n’allez pas manquer d’apprendre des tas de choses complexes. Le niveau moyen en terminal ne suffit pas pour réussir en première année et être compétitif.

Miser sur l’autonomie et le travail personnel

Ce qui peut également expliquer l’échec en première année est le manque de travail personnel et d’autonomie. Beaucoup d’étudiants ont été habitués à être encadrés le long de leur année scolaire au lycée. En première année de fac, l’enjeu pour eux est donc d’absorber la masse d’informations et de gérer leur immense autonomie. Avec 18 heures de cours par semaine, il est possible de faire d’autres activités. Certains étudiants négligent leur étude avec ce rythme complètement relâché. Ils sont moins impliqués dans une étude personnelle et travaillent de moins en moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.