Menu Fermer

Les indicateurs pour mesurer la performance d’achat

Mesurer sa performance d’achat est un impératif pour une entreprise. C’est une action qui permet de connaître les compétences des fournisseurs et du service d’achat. Cette étape permet également de déceler les points à améliorer pour pouvoir mettre en place de nouvelles stratégies d’achat. C’est aussi un outil d’aide à la prise de décision. Quels sont, dans ce cas, les différents indicateurs de mesure pour connaître sa performance d’achat ?

Les indicateurs d’efficacité garantissant le résultat final

Pour une entreprise, l’efficacité est la capacité à atteindre les objectifs dans un délai imparti que ce soit en termes de quantité ou de coût. Il est de ce fait important de mesurer la marge commerciale en se posant quelques questions comme, est-ce que les commerciaux ont atteint leur objectif de vente ? Comment a été le comportement des acheteurs vis-à-vis du produit ? Etc. Il faut également prendre en considération les écarts des dépenses en achat par rapport au budget, c’est-à-dire que voir si les prévisions de base ne sont pas les mêmes que durant la négociation finale lors de l’achat. Dans ce cas, il faut réagir et changer de stratégie. L’efficacité d’une entreprise dépend aussi de ses fournisseurs. Le pourcentage de non-conformité des offres proposées par les fournisseurs est de ce fait un autre indicateur d’efficacité. Si leurs produits ne sont pas conformes au cahier des charges, ou que si la livraison des commandes est retardée, l’entreprise doit revoir ses prestataires.

Mesurer l’efficience pour pouvoir atteindre les résultats

L’efficience d’une entreprise est sa capacité à obtenir de meilleurs résultats à partir des ressources qu’elles utilisent et qu’elle a en sa possession. Le pourcentage de livraison respectueux des procédures mis en place est le premier indicateur en ce sens. Chaque livraison doit être retracée par un bon de commande. Il faut de ce fait vérifier si les ressources humaines affectées à cette tâche suivent les procédures mises en place. Par ailleurs, quelle que soit la taille de l’entreprise, chaque article des fournisseurs doit être sécurisé. Il faut ainsi connaître le nombre de fournisseurs référencés par article afin de pouvoir s’approvisionner à temps ou réduire les risques de massification. Le dernier indicateur est la différence entre les commandes urgentes et les commandes normales. Ce dernier point va révéler la pertinence ou non des prévisions de l’entreprise.

Mesurer la productivité et les autres indicateurs

L’indicateur de productivité est le coût moyen des commandes réalisées, c’est-à-dire le nombre et la valeur des commandes effectuées par l’entreprise par acheteur. Il est nécessaire de le mesurer pour maîtriser les coûts d’approvisionnement de la société. Le délai de paiement des fournisseurs est un autre indicateur de performance d’achat pour une entreprise. Si elle est conforme, la trésorerie est assurée d’être optimisée. Ensuite, il y a la RSE qui est devenue un moteur de développement pour chaque type de société. C’est pour cela que les appels d’offres doivent prendre en compte les critères RSE, c’est-à-dire, le respect environnemental et d’une bonne condition de travail par les fournisseurs. En d’autres termes, pour que les performance d’achats soit de qualité, la relation avec les fournisseurs doit aussi être saine. Puis, une politique de gratification doit être mise en place pour les fournisseurs qui sont les plus respectueux de leur responsabilité sociale et environnementale. Ces autres indicateurs permettent en ce sens de vérifier si une entreprise fait des achats responsables.

Quand mesurer la performance de l’achat ?

Certains indicateurs nécessitent une mesure mensuelle, surtout ceux qui concernent l’efficacité de l’entreprise. Les autres quant à eux, doivent être mesurés une fois par an. Ces derniers nécessitent une collecte et un traitement d’informations progressifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *